Tarifs Progrès/Helsana 2020

Les tarifs 2020 d’assurance de base LAMal viennent d’être publiés.


Bonne nouvelle pour les frontaliers qui ont choisi de s’assurer en Suisse  ! Les tarifs 2020 diminuent encore : 230.70 CHF/mois au lieu de 281.80 CHF/mois en 2019 (contrat Helsana/Progrès).


C’est une nouvelle presque incroyable ! La cotisation mensuelle diminue de plus de 50 CHF au   1er janvier 2020.


Cette baisse de cotisation est calculée et imposée par l’Office fédéral suisse de la santé et varie pour chaque compagnie d’assurances.

On tient compte des cotisations encaissées, des frais de fonctionnement et des prestations remboursées.


Nous saluons au passage Helsana-Progrès pour le travail accompli qui a contribué à un tel résultat. Bien que longtemps ils doutaient que le CDTF réussisse à obtenir gain de cause !


D’ailleurs, c’était aussi le cas pour certaines Mutuelles de frontaliers en Alsace qui expliquaient à leurs assurés qu’ils devaient s’assurer à la CMU puisque c’était la loi en France et que le CDTF était dans l’erreur !


Une telle baisse des cotisations quasi-historique en Suisse est liée à plusieurs facteurs.

D’une part l’âge moyen de la population frontalière active relativement jeune. D’autre part les actifs sont en moyenne en meilleure santé comparé à l’ensemble de la population puisque peu de frontaliers retraités sont assurés à la LAMal.


L’effet de masse a joué en faveur d’Helsana-Progrès puisque dès 2015 nous avions immédiatement et systématiquement orienté les frontaliers vers cette assurance. Et les nouveaux arrivants frontaliers suivent le mouvement !


Bien entendu, pour de multiples raisons, il n’est pas garanti que la baisse continue puisque qu’à l’avenir la situation hospitalière et le manque de médecins en France aboutiront à ce que les frontaliers assurés en Suisse soient de plus en plus nombreux à (devoir !) se faire soigner dans leur pays d’emploi !


Ces 4 prochaines années, la France a prévu un effort financier de 750 millions d’euros pour ses hôpitaux et Bâle a prévu d’investir… 1,3 milliard d’euros !


Avant leur suppression, il ne faut pas perdre de vue les tarifs des caisses privées en France (parmi elles Muta Santé) qui avaient grâce à la masse de frontaliers assurés réussi à maintenir un niveau de cotisations faibles. A ces cotisations s’étaient rajoutées à l’époque 15 % de taxes sociales imposées par l’Etat français.


En 2020, nous avons presque atteint le niveau des cotisations Muta-santé de 2015 avant la disparition des caisses privées !


Bien entendu, notre combat juridique a permis dans notre région à de nombreux frontaliers d’éviter «la prise d’otages» tentée par la France et cette baisse de cotisations nous réjouit d’autant plus !


Nous avons partagé nos peines et en septembre 2018 c’est au Parc des Expositions de Mulhouse que l’épilogue final a eu lieu à l’issue là aussi d’un procès historique qui fut l’aboutissement de nos combats à rebondissements !


Nous devons partager notre joie et le CDTF souhaite vivement que la grande salle du Parc des Expositions de Mulhouse résonne jusqu’à Paris par l’écho des applaudissements de plusieurs milliers de frontaliers satisfaits qui nous l’espérons feront l’effort de se déplacer à notre grande Assemblée Générale le 29 novembre 2019. Une telle victoire doit être fêtée en liesse ensemble et pas virtuellement sur la toile !

Cliquez sur ce lien pour consulter la listes des tarifs 2020