Présentation

infosRégi par le droit local des associations, le C.D.T.F. a été créé le 15 juin 1958 en vue d’améliorer les conditions matérielles et le statut social des travailleurs frontaliers et de leurs familles, et ce, afin de défendre leur position particulière découlant de l’appartenance à des pays différents du fait des législations en vigueur, de leur lieu de résidence et de leur lieu de travail. Le C.D.T.F. est une organisation strictement indépendante et neutre.

SA FORCE
Le nombre grandissant de ses adhérents. Un groupe solidaire et organisé, aujourd’hui reconnu et écouté. Une expérience du terrain, une adhésion peu coûteuse (38€ par an). L’engagement et la détermination de son Président, le dévouement de son Comité Directeur et de très nombreux bénévoles..

SON BUT
Représenter et défendre les intérêts de l’ensemble des frontaliers. Prendre position sur les mesures législatives concernant les salariés frontaliers. Discuter et négocier avec toutes les organisations sociales et toutes les autorités gouvernementales nationales et régionales en vue d’assurer à ses adhérents le bénéfice des institutions telles que : assurance chômage, assurance vieillesse, assurance invalidité, caisse de pension 2e pilier… Veiller à ce que les frontaliers ne soient pas considérés comme une masse anonyme et désorganisée.

SES ACTIONS
Pétitions, rendez-vous officiels, débats, discussions permanentes avec les élus locaux pour faire passer les décisions et faire défendre les dossiers. Contacts avec les institutions, les administrations régionales et nationales pour faire entendre la spécificité des travailleurs frontaliers. Réunions publiques, informations collectives.

SES SERVICES AUX ADHÉRENTS

  • Des permanences fixes et mobiles pour être à l’écoute des adhérents et les aider à surmonter leurs difficultés.
  • Des renseignements téléphoniques pour ses adhérents.
  • Une coopérative d’achats pour profiter de réductions.
  • Une source d’information par le biais d’un bulletin trimestriel écrit par les frontaliers pour les frontaliers.

SES PROJETS

Un seul but : mettre tout en oeuvre pour assurer la réalisation de ses objectifs et en particulier oeuvrer à réduire ou à éviter les discriminations et injustices concernant les frontaliers. Mettre son expérience au service de la catégorie des salariés qu’il représente.